Que peut-on en attendre de la santé connectée ? Quelle différence au quotidien ? Est-ce vraiment nécessaire ?

L’impact du développement des nouvelles technologies touche tous les secteurs. Y compris celui de votre santé. La santé connectée en 2017, c’est la technologie au service de votre santé. Que peut-on en attendre ? Pour quelle différence au quotidien ?

Garanties   17/09/2017

Santé connectée : définition

La santé connectée, ou e-santé, vous permet d’agir sur votre santé en utilisant les nouvelles technologies, qu’il s’agisse aussi bien de prévention, de surveillance ou de soin.

Grâce aux objets connectés, vous pouvez recueillir des données vous concernant et les transmettre à un logiciel capable de les traiter et de fournir une analyse bénéfique à votre santé et à votre bien-être.

Ces données peuvent aussi être communiquées à votre médecin référent, dans le cadre de suivi de pathologies par exemple.

Les dispositifs médicaux de santé connectée peuvent donc intervenir :

  • pour la prévention
  • pour le diagnostic d’une pathologie
  • pour le suivi de cette pathologie et de ses séquelles

Santé connectée : quelques chiffres

En 2014, le marché mondial des objets connectés était évalué à 58 milliards de dollars et à 4 milliards d’euros pour la France (source : Grand View Research).

En 2020, selon une étude prospective de Xerfi, ce montant est estimé pour la France à 3,54 milliards d’euros.

En 2016, 17% des Français utilisaient au moins 1 applications e-santé et plus d’1 Français sur 2 se déclaraient prêt à le faire

51% des Français déclarent avoir déjà eu recours à un service en ligne d’accès aux soins (source : BVA pour zavamed.com, Juin 2017)

Objet santé connecté

Objet de santé ou de bien-être ?

Objet de santé connecté

Les objets santé connectés à proprement parler : ce sont des dispositifs médicaux connectés destinés, en cas de maladie chronique ou de risque avéré, à assurer le suivi et la transmission de données associées à un paramètre vital :

  • pouls
  • tension
  • poids
  • température
  • glycémie
  • électrocardiogramme

Objet de bien-être connecté

Les objets bien-être connectés, davantage considérés comme des dispositifs de confort, des outils de motivation ou de suivi comportemental. Par exemple, ils permettent de monitorer l’activité physique, le poids, le sommeil.

Objet de santé connecté : quels bénéfices ?

Si l’on exclut les fonctionnalités de confort et de bien-être, les avancées permises par le développement des objets connectés sont de 2 ordres.

Quantified self : se connaître pour prévenir ou se soigner

Le « quantified self », ou « mesure de soi », consiste à recueillir des données sur soi-même, dans un double objectif :

  • bien-être ou performance, lorsque l’on souhaite par exemple maigrir, s’entraîner, évaluer son activité physique
  • médical, avec une prise en charge plus globale du patient : observance d’un traitement, surveillance d’indicateurs clés tels que la glycémie ou la fréquence cardiaque

Analyser en temps réel et communiquer

L’objet santé connecté permet, grâce à une mesure permanente, de repérer les situations d’alerte dès qu’elles interviennent et d’en informer les équipes soignantes :

  • tension
  • pouls
  • rythme cardiaque
  • chute

L’objet santé connecté contribue alors à un dialogue permanent entre vous et les équipes médicales.

A noter

l’outil communiquant peut aussi être un dispositif qui accompagne le maintien à domicile des personnes âgées, et également l’hospitalisation à domicile.

3 grands types d’objets santé connectés

3 grandes catégories d’objets santé connectés ont tendance à converger : toutes les combinaisons sont possibles et des nouveautés apparaissent tous les jours.

1- Applications santé

De l’application destinée au grand public à celle destinée à une catégorie de malades en particulier, en passant par celles dédiées aux professionnels ou celles facilitant la communication entre patients et services de santé, le spectre des applications santé est infini.

Les applications santé, par opposition aux applications se rapportant davantage au sport ou au bien-être, ont en commun :

  1. d’être utiles, avec un bénéfice d’usage réel pour un besoin identifié
  2. d’avoir été développés avec la rigueur scientifique nécessaire
  3. d’être médicalement validés via une autorisation de mise sur le marché (AMM) puisqu’il s’agit de dispositifs médicaux

2- Objets de santé portables

Il s’agit d’accessoires connectés que vous portez sur vous et qui collectent des données toujours plus précises sur votre santé. Ces objets santé portables vous permettent même parfois d’établir un diagnostic ou de prendre votre traitement, pour le diabète ou contre la douleur par exemple.

3- Dispositifs de mesure

Les dispositifs de mesure connectés vous permettent d’exercer un suivi de vos « paramètres vitaux », c’est-à-dire les indicateurs santé de base tels que la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle ou certains taux sanguins.

Objets santé connectés, ce qu’ils mesurent

Les objets santé connecté présentent un réel progrès et une révolution dans la relation patient-médecin. Il peut être particulièrement pertinent de vous équiper de ce type d’objet si vous êtes concerné par des problématiques de :

  • sommeil
  • activité physique
  • poids
  • alimentation
  • fréquence cardiaque
  • tension artérielle
  • température
  • glycémie

Santé connectée et confidentialité des données

Qui dit données recueillies soulève forcément la question de la communication et du partage de ces données. Et de leur confidentialité.

Ce qu’en dit la CNIL

La Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) a d’ores et déjà publié un certain nombre de recommandations destinées à assurer la protection des données personnelles recueillies via des objets santé connectés.

En suivant ses recommandations, vous limitez les risques. Veillez donc à :

  • associer vos données personnelles à un pseudonyme plutôt qu’à votre réelle identité
  • désactiver le partage de vos données avec d’autres services ou réseaux
  • vous assurer de la fiabilité des cercles avec lesquels vos données sont partagées
  • détruire les données qui vous concernent lorsqu’elles sont devenues inutiles

Guide santé connectée

Objets connectés, quelles applications

  • recueillir des données concernant votre santé
  • analyser des données enregistrées automatiquement
  • faciliter la lecture et la compréhension de ces données
  • transmettre ces données aux professionnels de la santé concernés, même à distance

Objets connectés, quels objectifs

  • prévenir une maladie ou un accident médical
  • assurer une surveillance de certains paramètres
  • instaurer une relation continue avec les professionnels de santé
  • bénéficier d’un suivi médical personnalisé
  • bénéficier d’un suivi médical à distance

Objets connectés, comment choisir

Avant de vous décider à vous équiper d’un objet connecté, et si celui-ci ne vous est pas directement prescrit par votre médecin ou un spécialiste, assurez-vous

  1. de la validité scientifique des mesures réalisées par votre équipement
  2. du respect des règles liées au respect de la vie privée et de la sécurisation des données
  3. du lien avec un médecin référent ou avec votre propre médecin
  4. de l’indépendance vis-à-vis de marques et des laboratoires et de la neutralité des informations reçues
  5. de la validation (ou pas) de l’objet via une autorisation de mise sur le marché (AMM)
  6. de la prise en charge de cet objet par votre mutuelle complémentaire santé

Comment choisir la meilleure complémentaire santé ?

Infographie mutuelle complémentaire santé particulier : comprendre pour mieux choisir

Le prix c’est bien, mais c’est pas tout ! Comparez :

  • coût de votre cotisation
  • niveaux de remboursement prévus par votre contrat, notamment pour :
    • hospitalisation (frais de séjour, chambre particulière, honoraires de chirurgie)
    • frais d’optiques (lunettes et lentilles)
    • frais dentaires (prothèses dentaires, orthodontie)
    • dépassements d’honoraires
    • actes et soins médicaux non remboursés par l’Assurance maladie obligatoire (vaccins, ostéopathie, opération de la myopie, implants dentaires, etc.)
  • prise en charge du tiers payant
  • souplesse du contrat et les possibilités d’options
  • pathologies prises en charge et celles qui sont exclues
  • éventuels plafonds: nombre de consultations, durée maximum d’hospitalisation, montant de médicaments au-delà desquels la prise en charge est suspendue
  • existence éventuelle de services associés et de prestations d’assistance
  • délais de carence : dans de nombreux cas, certaines pathologies, actes ou matériels médicaux ne sont pas pris en charge avant une certain délai de cotisation

Objets santé connectés, ce qu’ils mesurent

Les objets santé connecté présentent un réel progrès et une révolution dans la relation patient-médecin. Il peut être particulièrement pertinent de vous équiper de ce type d’objet si vous êtes concerné par des problématiques de :

  • sommeil
  • activité physique
  • poids
  • alimentation
  • fréquence cardiaque
  • tension artérielle
  • température
  • glycémie

Définition de la complémentaire santé

Celle-ci vient en complément du dispositif de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et couvre tout ou partie des dépenses de santé laissées à la charge de l’assuré, c’est à dire :

  • franchise médicale
  • ticket modérateur
  • forfait hospitalier
  • forfait à 18
  • dépassements d’honoraires des professionnels de santé
  • actes et professions médicales non remboursés par l’AMO

Multimédia mutuelle complémentaire santé

L’assurance mutuelle complémentaire santé obligatoire d’entreprise décryptée et empactée pour vous dans une vidéo :

Et dans une infographie:

Infographie mutuelle complémentaire santé particulier : l'essentiel

Forum : vos commentaires et avis : Santé connectée en 2017

Conditions d'utilisation de cet espace d'échange